Sorcières est un essai de Mona Chollet qui fait une lecture féministe de la chasse aux sorcières en la replaçant dans le contexte social de l’époque. On découvre très rapidement une mine d’informations que l’on ignorait sur le fonctionnement et le caractère terriblement misogyne de cette barbarie.

Si le début du livre parle abondamment de sorcières, la suite le fera beaucoup moins, parlant de féminisme et d’autodétermination féminine de manière plus général, après avoir exposé que c’est l’un des facteurs clefs de la chasse. Pas que ce soit un mal, mais ceux qui s’attendaient à un livre un peu plus historique risquent d’être perturbés.

Reste que ce livre abondamment sourcé est un puits sans fond d’informations et qu’il est à mettre entre de nombreuses mains, quitte à explorer les références par la suite pour en savoir encore plus.