Yamato, série de space opera emblématique du Japon de la fin des années 70, qui marquera toute une génération, dont certains réalisateurs de séries qui influenceront à leur tour de manière durable le paysage de la science-fiction animée japonaise. 2199 est le remake de 2012, voulant moderniser la série : un style graphique respecté mais actualisé, un meilleur rythme et moins d’incohérence. Si je ne suis pas en mesure de juger la différence, n’ayant pas vu la série originale, je peux dire qu’elle n’a pas grand-chose à envier aux autres productions de l’époque. Alors, certes, ce n’est pas la série la plus jolie qui existe, mais elle fait très bien le travail.

Et quoi de plus épique qu’un voyage intergalactique au bord du Yamato, dernier espoir de l’humanité ? Suite à des attaques extraterrestres, la Terre est en danger d’extinction. Seul salut : une équipe embarque pendant plusieurs mois pour trouver une solution aux confins de la galaxie. À bord de cet imposant vaisseau, des idéologies différentes s’affrontent, il y aura des désaccords, des pertes. Et il faut malgré cela composer avec les perpétuelles attaques de l’ennemi, ainsi que les rencontres qu’ils feront avec les aliens, sources de perpétuelles tensions. L’éthique, l’entraide et l’humanité sont des sujets majeurs perpétuellement interrogés. Une fois embarqué, il n’est pas possible de quitter le vaisseau en marche. Yamato est une formidable aventure, et je vous invite à la rejoindre.