Moi, aller voir un film de super-héros ? Et bien oui, tout est possible. Même si cela coche traditionnellement toutes les cases des choses que je ne vais pas voir, ce petit dernier a tout de même la particularité marquante d’être un film d’animation à la technique irréprochable.

Et c’est bien cette technique qui accroche pendant tout le film. Car elle n’est pas là que pour se la péter, non : elle est au service d’une direction artistique flamboyante : originale, colorée, over the top.

On ne s’ennuie pas, avec un très bon rythme, des blagues qui font mouche et une ambiance extrêmement réussie. Mais ce film est loin d’être parfait malheureusement, car niveau histoire, c’est le zéro absolu. Les gentils contre les méchants, une histoire de famille banale comme pas possible… On parle de super héros, certes, mais des films comme Redline ou Baby Driver s’en sortent parfaitement bien de ce point de vue-là. C’est le fait d’à tout prix essayer de raconter quelque chose, et de le faire d’une manière absolument banale et peu intéressante qui rend tout ça vraiment très moyen.

S’il ne s’agissait que de moi, je n’aurais même pas essayé de m’attarder sur l’histoire et rajouté une bonne dose d’humour. En l’état, ce Spiderman reste un excellent divertissement mais manque de quelque chose pour être une expérience cinématographique parfaite.