Mirror’s Edge réussit a avoir un gameplay qui sait être brillant quand tout fonctionne correctement, avec des sensations particulièrement agréables, un flow qui nous entraîne à travers son monde à l’esthétique léchée. Cependant, c’est tout le reste qui pêche. Une histoire de gauche qui ne sert que de prétexte sans avoir jamais de fond, qui ne sert à rien, avec des personnages creux : bref, la narration n’a aucune importance. Le gameplay du combat est intéressant (utilise les mécaniques de parkour pour se battre) mais cela ne le rend pas agréable ou complet.

Le tout est enrobé dans un open-world qui ne présente que peu d’intérêt, où l’ont est harcelé par des missions annexes et de personnes qui nous interpellent pour que l’on fasse des quêtes fedex. On va au bout du jeu sans problème, mais il aurait tellement pu être meilleur. Quel dommage.