La mythique Cornetto Trilogy d’Edgar Wright se compose des films suivants : Shaun of the Dead, Hot Fuzz et The World’s End. Ces films arrivent à la fois à être assez similaire, mais suffisamment différents pour être intéressants à regarder d’affilée (ce que je viens de faire, comme vous vous en doutez). Ils parodient chacun un genre cinématographique différent, qui se devine aisément rien qu’à regarder les affiches.  Tout est parfaitement calibré : l’humour anglais décapant, le rythme, les personnages… La critique principale que j’aurais à effectuer, et cela est commun à toute la filmographie du monsieur : aucune place pour les femmes. Malgré cela, on a affaire à des chefs-d’œuvre qu’il faut absolument regarder, de préfèrence avec des bonnes pintes et des potes.

Puisqu’il le faut bien, Hot Fuzz reste définitivement le meilleur de la trilogie, et World’s End probablement le plus faible, ce qui est un peu dommage pour terminer la trilogie. Mais vu que ça ne se suit pas, au final, ça n’a pas vraiment importance. Et puisque je vous vois encore en train de lire ceci, qu’est-ce que vous attendez pour aller (re)voir ces films ?