Furari est un manga de Jirō Taniguchi, sorti en 2011. Celui-ci est une ballade tranquille et douce dans le passé, à Edo (l’ancien nom de Tōkyō) au XVIIIe siècle. Il est dans la lignée d’un livre comme L’Homme qui marche, présentant une certaine philosophie de la ballade et de la découverte. Ici, on est transporté dans un passé minutieusement reconstitué, où tout semble parfaitement naturel. L’occasion de s’émerveiller de l’ordinaire, comme sait si bien le faire Taniguchi, cette fois-ci dans une époque qui n’est pas la nôtre, mais qui semble pourtant si familière.